Prise en charge ostéopathique des troubles fonctionnels féminins

Les troubles fonctionnels exclusivement féminins sont fréquents, bien que les solutions thérapeutiques proposées soient peu nombreuses. L'ostéopathie s'avère être l'un des moyens les plus efficaces pour traiter certains troubles comme:

  • Troubles liés cycles menstruels: règles douloureuses, irrégulières, syndrome prémenstruel (maux de ventre, céphalées, troubles du sommeil...)
  • Endométriose
  • Douleurs lors des rapports sexuels ou dyspareunie 
  • Séquelles cicatricielles: césarienne, épisiotomie, hystérectomie...
  • Cystites à répétition
  • Fuites urinaires
  • Syndromes de ménopause 

Le but du traitement ostéopathique est de redonner de la mobilité aux différents organes de l’appareil uro-gynécologique, afin que leurs fonctions n'en soient plus altérées. Pour ce faire, nous chercherons, par des techniques non-invasives, à obtenir une mobilité adéquate du bassin et de son contenu viscéral et musculaire. Nous travaillerons également sur le système neuro-végétatif, et hormonal.

L'ostéopathie durant la grossesse

En étant enceinte, vous pouvez être sujette aux mêmes symptômes que tout adulte. Toutefois, la grossesse entraine de forts changements (hormonaux, posturaux ...) qui peuvent vous amener à divers symptômes pour lesquels un traitement ostéopathique peut s'avérer bénéfique:

  • Douleurs abdomino-pelviennes
  • Troubles digestifs (nausées, RGO, transit ...)
  • Fuites urinaires 
  • Rachialgies: lombalgies, dorsalgie, cervicalgies
  • Névralgies type sciatique
  • Troubles du sommeil

L'ostéopathie sera également intéressante pour favoriser le bon déroulement de la nidation et préparer à l'accouchement:

  • Traitement de la mobilité et des asymétries du bassin afin d'amoindrir les contraintes mécaniques
  • Positionnement foetal 

 Période post-accouchement ou post-partum

De par l'intensité du processus d'accouchement et la nécessité d'adaptation rapide de votre organisme en période post-partum, certains troubles peuvent survenir: 

  • Douleurs pelviennes, coccygiennes
  • Lombalgies, sciatalgie
  • Douleurs lors des rapports sexuels ou dyspareunie 
  • Troubles urinaires
  • Incontinence anale